Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fe trouve éncore la place de la herfe & d'un ancien pont-levis. Cette cour étoit tcrminéeau fond par un batiment moderne, qu'uneinfcription en lettres d'or fur un marbre noir, placé au delfus de la porte, annoncoit avoir été confkruit en 1761, fous le regne de Louis XV, & fous le miniftere de M. Phelippeaux de Saint Florentin, miniftre de Paris, par M. de Sartine, aldrs Jieutenant de police; pour le logement des officiers de 1'état-major. Il a étéélevé fur un modèle fort différent du refte , & avoit plus 1'air de la maifon d'un riche particulier, que d'un fupplément a d'horribles prifons. Le bas de eet édifïce étoit occupé par la falie du confeil, par des offices, cuifines(i), laverie &c., qui avoient une fortie dans 1'arrière cour, & par des logemens d'officiers fubalternes & de porte-clefs. A droite, au premier , fur la falie du confeil, étoit 1'appartement du lieutenant de roi; au fecond, celui du major; au troifieme, celui du chirurgien. Le refte de ces trois étages étoit occupé par un certain nombre de chambres deftinéts aux prifonniers très-diftin-

(i) Dons les ilerniers tems les cnifmes n'exifioient plus. Le gouverneur en avoit fait batir d'autres è droite du pont dormant qui précede la principale entrée de la Uafiille; & des premières il en avoit fait une bibliotheque.

Sluiten