Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

8 L e s F é E s.

fe fauver dans la forêt prochaine. Le nis du roi qui revenoit de la chaffe, la rencontra , & k voyant fi belle, lui demanda ce qu'elle faifoit la toute feule , & ce qu'elle avoit a pleurer ? Hélas ! monfieur, c'eft ma mère qui m'a chaflee du logis. Le fils du roi, qui vit fortir de fa bouche cinq ou fix perles & autant de diamans, la pria de lui. dire d'oü cela lui venoit. Elle lui conta toute fon aventure. Le fils du roi en devint amoureux , &, confidérant qu'un tel don valoit mieux que tout ce qu'on pouvoit donner en mariage a une autre, 1'emmena au palais du roi fon père, ou il 1'époufa. Pour fa fceur, elle fe fit tant haïr , que fa propre mère la chaffa de chez elle; & la malheureufe, après avoir bien couru fans trouver perfonnequi voulüt la recevoir, alla mourir au coin d'un bois.

MORALITÉ.

IjEs diamans & les piftoles Peuvent beaucoup fur les efprits ; Cependant les douces paroles Ont encor plus de force , & font d'un plus grand prix.

AUTRE MORALITÉ.

X/HonnÊtetÉ coüte des foins, Et veut un peu de complaifance ; Mais tot ou tard elle a fa récompenfe, El fouveat dans le tems qu'on y penfe le moins.

Sluiten