is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées, ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

444 LE GEHTltHOKMH

quelques minutes, fi je compte bien ; mais ^ « a. pas toujours éré infenfibie aux charmes de

de ;re'-jal W> & ****** des *»P«

Zm i qui étonnoient tol,t Paris • &

d CS:6" 6 merCU'e ga,Mr- Enfl" qnelque, '.qUe;enen°mmeP-'«-yantjoué un mauvais tour, & fait trente ^

ces ;,e vous avoue que j'ai pris le mords aux Qents , & qiIe piqué comrg ^

Pams pour me venir précipiter au fond de Ja er; mais ayant trouvé une belle fituation, ^ ^ en phiq^ d3nS - Iéth^e P^ofo.

Voilamonfieur, 1'état oü j'érois. fans amour, fens ambmon , plein de joie & de fanté , lorfque mon premier malheur commenca par Ia brutahté de Villeville «, i>; • , .

villeville, & 1 impertinence d'AIain «fes en etre vanté. Ce coquin m'a fair une affaire' dhonneur, dont je fuis entre nous chargé comme d'une montagne, car je n'ai aucune envie de perdre mon bien & de m'exiler de frame. Je n'avois pas laidé que de me réfoudre a ce maudit duel, a condition , comme je 1 ai dit que je ferois armé . & je venois

vous .nformer de mes defTeins , lorfque palTant au bord dé la mer, j'ai enrendu deux jeunes