is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées, ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Contes Arabes. 23^

CLIP NUIT.

Me s oncles n eurent rien a répllquer a mon père, pourfuivit le jeune homme de Mouffoul, & demeurèrent d'accord de tout ce qu'il venoit de dire du Nil, du Caire, & de tout le royaume d'Egypte. Pour moi, j'en eus 1'imagination fi remplie, que je n'en dormis pas la nuit. Peu de tems après, mes oncles firent bien connoitre eux-mêmes combien ils avoient été frappés du difcours de mon père. Ils lui proposèrent de faire tous enfemble le voyage d'Egypte : il accepta Ia propofition ; & comme ils étoient de riches marchands , ils réfolurent de porter avec eux des marchandifes qu'ils y puflent débiter. J'appris qu'ils faifoient les préparatifs de leur départ; j'allai trouver mon père, je le fuppliai, les larmes aux yeux, de me permettre de Paccompagner, & de m'accorder un fonds de marchandifes pour en faire le débit moimême. Vous êtes encore trop jeune , me dit-il, pour entreprendre le voyage d'Egypte; la fatigue en eft trop grande , & de plus, je fuis perfuadé que vous vous y perdriez. Ces paroles ne m otèrent pas 1'envie de voyager; j'employaï le crédit de mes oncles auprès de mon père,