Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Bas-Empire. 21 férieur, il fongea a dépouiller de 1'Empire celui a qui il devoit toute fa puiffance.

Son cara&ere turbulent le porta d'abord a troubler le dedans de 1'Etat. La Religion Chrétienne s'étoit affermie par tous les efforts que les Empereurs précédents avoient faits pour la détruire : les fupplices les plus cruels ne Pavoient rendue que plus féconde, & les Chrétiens s'étoient multipliés au grand avantage de leurs propres perfécuteurs. Obligés par une loi intérieure a. obéir aux loix civiles, & accoutumés par le péril de leur profeffion k meprifer la vie, c'étoient les fujets les plus fideles & les meilleurs foldats des armées. Depuis la mort d'Aurélien, arrivée en 275 , il n'y avoit point eu de perfécution générale : mais leur vie reftoit abandonnée au caprice des Gouverneurs , qui faifoient revivre a leur gré, & exécutoient contre eux les édits des Empereurs précédents. Maximien , le livrant k fon humeur fanguinaire, avoit dés les commencements de fonregne, fait malfacrer une légion entiere, & laifle un li-

Introduc-, tioa.

Sluiten