Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Bas-Empire. L'tv. VIII. 239 lus eft informé de ce difcours; & afin de pouffer a bout Montius, il le fait venir ; il lui déclare qu il va faire le procés a Domitien, & qu'il le choifit lui-même pour 1'affifter dans cette procédure. Alors le Tréforier s'échappe au point de lui dire , qu'un Céfar n'eft pas le maitre d'établir un fimple Receveur dans une ville, loin d'avoir 1'autorité de faire mourir un des premiers Officiers de 1'Empire. Le Prince, piqué au vif de cette répartie, aigri encore par 1'impérieufe Conftantine , qui lui repréientoit qu'il étoit perdu fans refTource, s'il ne perdoit ces téméraires, fait appelier tout ce qu'il avoit de gens de guerre a Antioche; & les voyant devant lui tout allarmés: A moi, foldats, s'écria-t-il avec une rage indécente, fauve^-moi, fauve^-vous vous-mêmes ; Corgueilleux Montius nous accufe de révolte contre tEmpertur, paree que je veux ranger d fon devoir un Préfet infolent qui ofe me mèconnoitre. A ces mots, les foldats courent a la maifon de Montius. C'étoit un vieillards infirme; ils le garottent & le trainent par les pieds jufqu'a la de-

Co NS-

TAKCE.

Ann. 354.

Sluiten