Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Théodo-

SR tl.

Valentikien

III.

Afin. 427

xvi.

Genféric, Roi des Vandales.

na. Vit. I. 2.

Sidon. carm. 5.

Idac. chr.

Ifid. chr. ■ Vand,

3° .' ff i S T O I R E

les Barbares, que Boniface avoit coatenus jufqu'aiors, profitant de la diftorde des Romains, fe répandent dans laProvince, & y font d'affreux ravages. Ce fut en cette occafion que St. Auguflin écrivit a Boniface une lettre touchante, oü, fans examiner la juftice de la guerre qu'il fait a 1'Empire, il luimontre 1'abymeoü fon relTentiment i'a plongé, & 1'exhorte a la pénitence. Boniface , aveuglé par la colere, n'étoit plus en état d'écouter ces falutaires avis. II fut fans doute plus docile a ceux de fa femme, qui lui ofiroit une relTource puiflante dans Ie fecours des Vandales. Dans fon défefpoir,il prit la funefle rélblution de partager 1'Afrique avec eux, plutot que de la remettre a fon Souverain., qu'il ne regardoit plus que comme fon meurtrier.

Depuis la défaite de Caflin, les Vandales avoient achevé la conquête de la Bétique, en fe rendant maïtres de Séville, nomméealors Hifpalis. Leur Roi Gonderic, après 1'avoir faccagée, étant pret d'entrer dans 1'Eglife de St. Vincent, la plus riche & la plus refpeclée de cette ville,. pour en piller

Sluiten