Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

3au-

»ouin II.

Lasca-

RISll. An. nj8.

XIV.

Michel Palèologue s'enfuit chez les Turcs.

Acrop. e, 64. Se feq. Grcg. I, 3. c. 2.

Pachym. 1.1. c. 9.

Phran^a, 1. i. C. 2,

$2 ^ HlSTOIRE

avoit chargé de le recevoir & de le congédier. Les Auteurs Grecs ne parient d'aucune guerre entre les Grecs & les Latins, durant Ie regne de Lafcaris. On voit néanmoins, par une lettre du Pape Alexandre, datée du mois de Juillet de cette année, que les courfes & les ravages continuels des Grecs fur les terres des Latins, mettoient ceux - ci tellement k 1'étroit, que leur Patriarche Juftiniani fut obligé, pour fubfifter, d'avoir recours au Pape, qui fit contribuer les Evêques de Ia Morée.

En pafTant en Occident, 1'Empereur avoit confié a Michel Palèologue le gouvernement de Nicée & de la Bithynie. Ce guerrier, auffi habile dans les affaires civiles que dans celles de la guerre, fe faifoit aimer des Grecs, & redouter des Francois, par les avantages qu'il remportoit fur eux ; mais il ne fe rendoit pas moins redoutable k 1'Empereur par 1'éclat de fes talents. Son humeur affable & en'ouée , fa familiarité noble & pleine 3e dignité, fes libéralités lui gagnoient tous les cceurs. Ses envieux ne manjuoient jamais 1'occafion d'enveni-

Sluiten