Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Andro- , Nic 11. et Michel son ( fils. (

An. 1302.

LV1I. 1 Michel fe 1 met a la ( lête des Alains en Oriënt, & fuit j devant 1'ennemi. 1 Nic. Grcg. 1 /. 6. c. 10. , Pachym. I. 4. c. 17. iS. 19. 1 25. 26. j Andr.

|

; 3

13? HlSTOIRE

oire , fur laquelle les hiftoriens ne ïous ont laiffé aucun détail.

Andronic crut que les Alains fe :ontiendroient dans le devoir, dès ju'ils auroient a leur tête un Chef qui )üt leur impofer par fon rang & fa lignité. C'eft pourquoi il s'empreffa 1'envoyer 1'Empereur Michel fon fils :n Oriënt pour y prendre le comnandement de la grande armée. Ce ^rince partit de Conftantinople au :ommencement de 1'année 1302. II )rüloit du defir de venger 1'honneur les armes Impériales, qui, depuis a bataille de Quêne , n'effuyoient jue des afFronts, & de mettre les ^rovinces Afiatiques a 1'abri des inültes des Barbares. Les Alains feconloient fes vceux , & demandoient ivec inftance qu'on les menat a 1'enlemi. Michel fe mit donc en marche )oiir aller chercher les Turcs, qui, de eur cöté, venoient a fa rencontre, Déja les deux armées étoient en préfence & n'attendoient que le moment du combat, lorfque les Officiers Grecs s'étant réunis, vinrent de concert repréfenter a 1'Empereur qu'ils croiroient manquer effentiellement k leur

Sluiten