is toegevoegd aan uw favorieten.

Lettres a Émilie, sur la mythologie.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

110

Lettres

vos perfides fceurs; & vous, je vous abandonne".

Revenue de fon accablement, Pfiché ouvre fes yeux baignés de pleurs, mais Ia lumiere lui eft odieufe & la vie infuportable. L'ceil égaré, les cheveux épars, elle court au rivage d'un fieuve voifin, s'élance & s'y précipite.

Le Fieuve avec refpeéT: la regoit dans fes ondes. Les-Nayades, du fein de leurs grottes profondes, Soi tent pour 1'admirer. Dans fes bras amoureux

Le Dieu la fouleve & Ia prefle, De fes flots argentés doucement la carefle,

Et par cent détours finueux ,

Gent fois revenant fur lui-même, Prolonge le bonheur d'embrafler ce qu'il aime. Enfin au pied d'un faule, ornement de fes bords, Appercevant un lit de moufle & de verdure, II y vient lentement dépofer ces tréfors

Dont s'enorgueillit la Nature. Sur ces bords enchantés, depuis cet heureux jour, Les Oifeaux carefiants, les Zéphirs, 1'onde pure,

SembLent dire par leur murmure : lei fe repofa 1'époufe de 1'Amour.