Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

L'ÉLASTICTTÉ DE L'EAU. 5

tres fubflances, qui font fouvent fi extraordinairement variées a nos fens; ainfi les difficultés s'accumulent d'autant plus de 1'autre cöté. La recherche des élémens primitifs, des foi - difans élémens, paroït, du moins jufqu'ici, être auffi ftérile pour nous que la Téléologie le parut au grand Bacon (7).

O k, puifque nous ne faurions aller plus loin en ceci, nous devons crouver un intérêt d'autant plus grand a approfondir les qualités des corps que nous pouvons employer dans 1'économie & dans la mécanique, & qui nous font utiles. C'eft la raifon pour laquelle la recherche des forces des corps folides & fluides elt le fervice le plus enende! qu'on puifie rendre aux hommes. C'eft de cette facon que, fans prétendre déterminer la nature des élémens, Kepler & Newton nous ont dévoilé le fyftême du monde, expliqué la caufe du flux & du reflux de la mer, & des phénomènes de 1'optique, & que Guerike & Boyle nous ont fait connoitre les propriécés de 1'air. Si, du tems de Guerike, on avoit regardé la pompe pneumatique comme inudle, ou fimplement comme une jolie invention, 1'application qu'on en fait aftuellement a toute la mécanique, fuffiroit pour démontrer combien on fe feroit trompé, & de quelle importance étoit cette nouvelle découverte. Torricelli,

- (7) Efl feut virgo fterilis, q,ues nihil park. Baco. A 3

Sluiten