Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DU SIMBOLE, 15

manda a Philipe s'il pouvait être battifé, a quoi le dernier repondit, pourvu que tu croïes de tout ton cccur '1 t'eft permis, et 1'aveu que Jefus Christ etait le fils de Dieu fut le feul qui preceda fon batême,

Mais cette Ilmplicité qui diftinguait les premiers ehretiens, ne fut pas longtems leur caractere diftinctif, la corruption porta b'entot fa main meurtriere jusque dans Ie fanctuaire de Dieu. II fe trouva bientot des ehretiens qui au lieu de croire de tout leur coeur, ne cherchaient qu'a voir de tout leur efprit; qui au lieu de rendre leur conduite conforme a la Doétrine de 1'evangile, voulaient adapter les verités de 1'evangile a leurs idéés, et a leurs anciennes erreurs. Ils voulaient rediger les dogmes de la religion chretienne en un fifteme regulier, et les demontrer d'une maniere fcientifique femblable "a celle dont on traitait les fciences du fiecle. Dés qu'on a cesfé de fentir la divinité de 1'evangile, dés qu'on en a fait un objet de curiofité, de fpeculation, on a vu enrrer, dans l'e.fjlife toutes ces contradicfions et ces erreurs qui font une fuite inevitable, de lad fference des facultès intellecluelles, des prejugés et des pasfions qui nous dominent,

Nous trouvons déja dans les ecrits des Apatres des preuves de cette alterationmalheureufe. Ils avo:ent annoncé aux ehretiens qu'ils devaient renonccr aux oeuvres de 1'iniquité, qu'ils devaient s'adonner a Ia juftice et croire en J. Chrift; parceque leur juftice etant imparfaite, ils ne pouvaient étre juftifiés devant Dieu que par le

me-

Sluiten