is toegevoegd aan uw favorieten.

Le rôdeur.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

44^ Le Ródeur.

fément qu'on n'invente. On peut avec la plus légere attention, apprendre en peu de jours les principes de 1'Arithmétique & de la Géométrie; mais qui pourroit fe flatter de les découvrir, lorfqu'on voit tant de nations auffi fpirituelles que les Grecs & les Egyptiens, qui les ignorent ?

Les fciences fe font perfecfionnées par les foins de ceux qui les ont cultivées, & par les découvertes fucceffives qu'on a faites dans différents fiecles. Les hommes ont dü quelquefois ce qu'ils ont appris, k des incidents heureux , k des idéés involontaires ; & le Phiiofophe n'a eu d'autre mérite que celui d'en connoitre le prix, óc de tranfmettre k Ia poflérité une lumiere dont il ignoroit la caufe. Aucun homme ne fauroit fe promettre ces illuminations cafuelles, paree qu'on ne peut les obtenir, quelque effort que 1'on faffe; d'oü il fuit que, quelque talent & quelque application qu'on ait, il faut s'affujettir a apprendre d'autrui ce qui auroit peut-être échappé k la pénétration humaine, fi on ne 1'eüt découvert par hafard, de même qu'un laboureur découvre fouvent un tréfor en fouillant la terre.