Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Marquis de Pombal. LlV. V. 4C7

d'être étranglé ck brulé. Elle s'exécuta le jour cle St. Matthieu 21 Septembre 1761, a la vue d'un grand peuple faifi d'indignatïon , ck confterné d'efrroi dans la conviétion intime oüils étoient^lel'innccence du vertueux patiënt.

Le P. Malagrida étoit né le 18 Septembre 1689 , il avoit été recu dans la Compagnie a. Gênes le 28 Oclobre 1711. II partit pour les Miffions Portugaifes en 1722. II en revint la première fois en 1749 ; il y retourna en 17=51 , ck enfin il reparut a Lisbonne en 1754, ck y demeura jufqu'a fon exil de Setubal , qui fut fuivi de fon emprifonnement. La prédiéiion que ce Pere avoit faite du genre de fa mort ' étoit généralement connue parmi fes Fre- j res, ck même parmi les habitans du Brefil, a qui il dit plufieurs fois, qu'il mourroit de la mort la plus ignominieufe.

Tous ceux a qui la paffion n'avoit pas troublé le jugement , ck que la crainte n'arrêtoit point, s'expliquerent ouvertement fur 1'injuftice de cette exécution. M. Shirley, dans le Magafin de Londres du mois de Mars 17^9 , avoit déja dit que la fentence des pretenclus conjurés devoit être rejettée , comme nullement fatisfsifante pour le public , ck comme injufte pour les accufés. Les Papiers Anglois dirent enfuite par rapport au P. Malagrida quil avoit été brtilé pour avoir raconté fes ■è&ts* Ainfi parloit-on a Londres même %

Lxxxviir.

La naif' "ance & la >ie du P. MalaS,ida.

Liv. I. Ne. iXXIV.

Liv. ÜXJV. XLIV Sr. 'uiv.

11 predit fa mort.

Sluiten