Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Marquis de Pombal. LlV. V. 491-

Auffi le P. Malagrida protefta-t-il cle fon innocence jufqu'au dernier fupplice. Mais Norbert, indigné de cette conftance, fe dédommagea, en clnant qu'il étoit mort plus endurcl qu' Antiockus, plus défefpére que Judas, par la ridicule vanlte' de foutenir l'honneur d'une Compagnie, qui pof ede le fecret d'enforctler tous ceux qui lui font dévoués. II dit enfuite pieufcment qu'il célébra la Meffe pour deraander d Dieu qu'il accorddt d ce malheüreux les graces qui lui étoient nécef/aires dans ce tript jour. II ajoute que Malagrida fortit de fa prifon un baillon a la bouche , ck cependant il le fait parler avec ce même baillon, ck il dit que ce criminel rentrant en lui-même , confeffapubllquement qu'il avoit abufé le monde, & qu'il demanda pardon du fcaridale qu'il avoit donné. Mais le moment d'après, cet Ecrivain auffi étourdi que fcélérat, dit qu'on demanda au coupable , s'il perfifloit dans la volcnté de foutenir fes erreurs, ck qu'il répondit difünguo (ei).

de la palïïon 5c de Ia fureur , & que tout le monde Yy rcconnut , comme 1'a obfervé le Comte d'Albon.

(a) Ce ttop fameux calomniateuc n'eut pas la, fatisfröion odieuft de voir l'extin£tion de la Société qui avoit fait 1'objer de fes vceux &c de fes criminels cfforts : il vint mourir a Paris fort miférablement en 1770. Peu avant fa mott, fes anciens Confrères de la rue St. Honoró , touchés de compaffion , le recueillirent chez eux , fans doute pour fe venger chréiiennemeht du' dcsbonaeur qu'il leur ayoiï fait par les fcandalcs.

Sluiten