Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C É C I L I A,

O u

MÉMOIRES

D' V N E HÈRITIERi.

L I V R E III.

CHAPITRE PREMIER.

Une rejfource.

C é c i le , i fon retour au logis, apprit avec quelque furprife qus M. & Mad. Harrel fe trouvoient feuls dans la falie; & tandis qu'elle étoit encore fur 1'ercalier, celle-ci fortiten s'écriant avec vivacité : Seroit-ce mon frere?

Avant qu'elle eüt eu le temps de répondre, M. Harrel, a fon tour, dumême ton d'impatience, demanda : Eft-ce M. Arnott?

Non, répondit Cécile; 1'attendiez-vous fi tard ? Si je 1'attendois ? Oui, répondit M. Harrel; je 1'ai attendu toute la foirée, &

Tome II. A

Sluiten