is toegevoegd aan uw favorieten.

Cécilia, ou Mémoires d'une héritiere.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C =39 )

fes follicitations ne la perfuadoient pas, elïe la pria férieufement de hater le moment oi\ eïie ïroït habiter fa maifon, afin d'abréger le temps de leur féparation, & qu'elles puffent fe rejoindre plutót.

Cécile paffa la nuit ft penfer ft Ia maniere dont elle fe conduïroit le lendemain; elle vit tout ce que Mad. Delville attendcit d'elle , puifqu'elle 1'avoit exhortée ft refufer leur vifite pour peu qu'elle fe méfiat de fes forces. La confiance de Delville ft exiger que le refus vlnt direétement de fa part, la furprit, lui plut & l'afiligea tour-a-tour; elle avok imaginé qu'il fe feroit foumis fans réferve ft la décifion d'une mere auffi refpeétée que chérie, & elle avoit peine ft concevoir qu'il eüt cu le courage de lui réfiller. Ce courage & cette conteftation ne 1'étonnoient cependant pas plus qu'elles ne la flattoient; car connoiffant toute 1'étendue de fa piété filiale, 1'un & 1'autre lui paroifibient les preuves les plus indubitables qu'elle eüt encore recues de la fincérité & de la confiance de fon attachement. Mais après qu'elle auroit ratifié la décifion de fa mere, fes combats intérieurs cefferoient-ils? renonceroit-il pour toujours ft fes prétentions ? C'étoit la ce qui caufoit fon incertitude , & le principal objet de fes réflexions.

Quelle que füt néanmoins fa conduite, elle