is toegevoegd aan uw favorieten.

Recherches historiques sur la connoissance que les anciens avoient de l'Inde.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fur tlnde ancienne. 107 de 1'Oueft (1). Pomponius-Mela , le fecond auteur en date, ne fait s'il doit regarder Taprobane comme une ifle, ou comme 1'entrée d'un nouveau monde; mais comme perfonne, a ce qu'il rapporte , n'en avoit encore fait le tour, il paroït incliner vers cette derniere opinion (1). Pline donne une plus ample defcription de Taprobane, mais qui, aulieu de porter un nouveau jour fur cette ifle , ne fait qu'épaiffir les voiles qui 1'enveloppoient déja. Après avoir fait l'ónumération des opinions oppofées des écrivains Grecs, il nous apprend qu'uri roi de cette ifle envoya vers 1'empereur Claude des ambaffadeurs, qui raconterent aux Romains plufieurs circonftances ignorées jufqu'alors, entr'autres, qu'il y avoit cinq cents villes dans leur ifle , Sc qu'au centre exiffoit un Iac qui avoit troi9 cents foixante-quinze milles de circonférence. Ces ambaffadeurs furent étonnés de la vue de la grande Ourfe 6c des Pléïades, conftellations qui ne fe mentroient point fur leur horifon ; ils furent encore plus furpris de voir leurs ombres

(1) Strab. liv. 11, 124. B. 180. B. 192. A. liv. Xv, ioi2. B.

(2) Situation du globe, liv. m , ch. 7.

E vj