is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires du baron de Tott, sur les Turcs et les Tartares

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

5 O Memoires

gloire, qui, dans le refte de 1'univers, ne

conduifait qu'a s'enivrer de brigandage.

Si 1'immenfité de 1'ouvrage permettait d'auribuer aux hommes la conftruccion du lac Mceris , 1'utilité de ce prodigieux réfervoir en aurait fait le premier monument de la bienfaifance des Pharaons ; mais fi 1'étendue dccelac& faprofondeur lailTe quelque doute fur fon origine, on ne peut en avoir fur le canal de Jofeph, celui de Trajan , celui d'Alexandrie & ceux du Delta. Ils font vifiblement conftruits & main d'homme. La facilité qu'ils procurent pour les arrofages , ne Jaiffe aucune terre inculte; & la richelTe du fol en multipliant les récoltes, entretient la population & 1'anime. II n'exifte point de pays oü elle foit plus remarquable qu'en Egypte. En effet, le Delta, les Provinces de i'Eft & de POueft, ainfi que toutes les terres qui bordent Ie Nil jufqu'au Tropique , préfentent le tableau de la plus immenfe population : on affure qu'il y en a Egypte plus de neuf mille villages, & mille deux cents villes ou bourgs : ce qu'il y a de certain , c'eft que ces habitations font tellement rapprochées, que m'dtant arrêté a Mentoubes, au-deffous de Foua, j'en ai compté quarante-deuxenparcourant 1'horifon , dont la plus éloignée n'était pas a deux lieues.