Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ÖE E ARTHEEEMY.1 XXVij

óü Se trouvoient déposées les richesses souterraines d'Herculanum. La plus précieuse de toutes auroit été sans doute la possession de quelques anciens manuscrits, si Fon avoit pu les lire ; mais pour y parvenir, il auroit fallu les dérouler; c'est ce quon n'a fait jusqu'aujourdhui que d'une manière fautive et très-lente, a 1'égard seulement de deux ou trois. Le morceau d'un, coupé mème de haut en bas , ayant vingt-trois lignes , étoit mystérieusement conservé. Barthélemy n'eut la permission de le voir que par une faveur signalée. II 1'examina avec une attention si forte qu'il le retint tout entier. Ensuite descendant sous quelque prétexte dans la cour du chateau , il traca sur un papier ce fragment qu'il venoit de se graver dans la mémoire. 11 conjenoit quelques traits de Ia révolution démocratique qui forca les philosophes de 1'école pythagoricienne, zélés partisans de 1'aristocratie, de quitter les villes de la grande Grèce, dans le cinquième siècle avant 1'ère vulgaire. Barthélemy envoya le mème jour a 1'académie ce précieux fragment , cn recommandant toutefois le secret,

Sluiten