is toegevoegd aan uw favorieten.

Oeuvres diverses.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

d'héhacièe. 3a3 rent florissantes jusqu'au règne de Dénys le Tyran, qui fut leur ennemi déclaré ; elles se relevèrent ensuite, et se soutinrent, au rapport de Synésius (ad Pceonium) 3 jusqu'a ia neu~ vième génération après Pythagore.

Le.témoignage de eet écrivain fburnit ma-; tière a de nou velles discussions. Que de sentimens différens sur la durée d'une généra-; tion ! les uns la font de sept ans, d'autres de vingt-cinq, quelques-uns de vingt-sept $ il y a, selon Censorin , deux calculs k eet égard, qui sont plus communément regus , et qui , réunissant trois générations en une , lui donnent ou quatre-vingt-dix ou cent ans d'étendue. M. Mazochi adopte ce dernier parti, et conduit par ses recherches a donner cent ans a chaque age, il fait tomber la ruine des républiques grecques vers 1'an Ó40 de Rome. La langueur des écoles philosophiques introduisit le luxe, les vices et la division : la perte de la liberté en fut la suite. Mais comment conciiier cette opinion avec le récit de Porphyre ? Cet auteur, dans la vie de Pythagore , dit qu'un certain Cylon crotoniate s'offrit au philosophe pour être son disciple , il fut refusé , et chercha le moyen de se venger. II ameute ses amis, et les détermine a mettre

X z