is toegevoegd aan uw favorieten.

Œuvres complettes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

iz8 Memoires affaires, & d'une füreté a toute éprenve. Sur ce témoignage, elle ne craignit point de lui laiffèr voir fes difpofitions, & de 1'entretenir des vues qu'on avoit. Cet homme cherchoit a s'intriguer, foit par 1'efpérance de fe tirer d'un état indigent, foit par goüt ou par oifiveté. II s'étoit déja mêlé des affaires du Prétendant. Ce nouvel obiet lui parut plus intéreffant, & il s'y livra fans avoir fondé fon courage & fon favoir-faire, qui manquerent a la première épreuve.

Le régent défiroit paflionnément alors d'affurer le traité de la quadruple alliance., fabri qué en Angleterre par l'abbé Dubois.

Le duc du Maine, a. la première propofition qui en fut faire au confeil de régence, oppofa toutes les raifons contraires. Le duc d'Orléans, outré contre lui, dit en fo-rtant du confeil f Monfieur du Maine s'eft enfin démafqué. Son avis ne prévalut pas. Néanmoins il demeura chargé de la haine du régent, qui, d'ailleurs informé des relations que madame la duchefiè du