Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

20 CONTESTURCS.

lières en particulier. Tant mieux, repartït le roi, elles en font plus agréables. Puifime je fuis maïtre ici, continua-t-il, pour commencer a exercer mapetite fouveraineté, j'ordonne que 1'on m'aille chercher un tailleur & un cordonnier. J'ai honte de me voir auprès de vous avec cette vilaine robe & ces vieux fouliers, qui ne conviennent guère au rang que j'ai tenu jufqu'ici dans le monde. J'ai prévenu eet ordre , feigneur , dit la dame. J'ai envoyé un efclave chez un marchand juif, qui vend des habits tout faits, & qui vous fournira fur le champ toutes les chofes dont vous avez befoin. Cependant, venez vous rafraïchir. En difant cela, elle le prit par la main & le mena dans un fallon oü il y avoit une table couverte de toutes fortes de fruits & de confitures. Ils fe mirent tous deux a table , & pendant qu'ils mangeoient, les quatre dames fuivantes qui fe tenoient debout derrière eux, chantèrent plufieurs chanfons du poëte Baba Saoudaï. Elles jouèrent aulfi de plufieurs inftrumens , & enfuite leur maïtrelfe ayant pris un luth qu'elle accompagna de fa voix, charma le fultan par la manière dont elle s'en acquitta.

Ce concert fut interrompu par 1'arrivée du marchand juif qui entra dans le fallon avec quelques garcons qui portoient des paquets d'étoftes qu'ils défirent. II y avoit dedans des habits de

Sluiten