Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Barzeline a été fauterelle , une perfonne du même rang peut bien être papillon. II ne fit aucune difficulté de lui rendre la liberté qu'il avoit paru demander d'une manière li touchante.

Le papillon forti de 1'efelavage , s'envola gaiemenr. Don Silvio , qui le fuivoit des yeux, le vit pafler prés de quelque chofe qui brilloit dans 1'herbe. Sa curiofité le conduifit vers eet endroir. II y rrouva une efpèce de bijou, garni de gros diamans, qui étoit attaché a un filet de perles fines. II 1'examina & le tourna de tous cótés. Ciell quelle fut fa furprife, lorfqu'en ferrant, par hafard , un refiort qu'il n'&voit pas remarqué, il vit la turquoife du milieu faire place a une petite miniature en émail, qui repréfentoit une femme d'une beauté, d'une beauté...; on ne peut 1'exprimer.

Le chevalier refta immobile pendant quelque* momens. Son efprit & fes fens éroient dans Ie délire. Qu'on fe metre dans fa place, & on jugera de fa firuation. Enfin , un peu revena de fon extafe , il regarda & toucha plufieurs fois ce qu'il tenoit, pour fe convaincre que ce qu'il éprouvoit n'étoit pas 1'effet d'une imagination frappée. Plus il examinoit ce portrait, plus il fe perfuadoit que c'étoit celui de quelque déefie , ou au moins de la plus belle des mortelles.

Sluiten