Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

et les Ouvrages de Pascal. 31 oii il eft tombé. Le refpecF fcül pöür la vérité m'arrache cette réflexion: car je rends d'ailleurs hommage, comme je le dois, au génie éminent dc Defcartes, & je conviens qaïl a poffedé a un très-haut dégré lc don de lïnvention. Si Tune de fes lettres, qui porte la date dc 1'année 1631 (1), a été réellement écrite dans ce tems-la, on voit qu'il avoit alors, relativement a la pefanteur de 1'air, a peu prés les mêmes idéés que Toricelli mit dans la fuite au jour. Mais par malheur pour le Philofophe Francois, la plupart dc fes idéés en Phyfique n'étoient que des fyftêmcs hafardés fans preuves, & fouvent contredits par la Nature. Aufli la poftérité ne s'eft-ellc guere informée des conje&ures heureufes ou malheureufes qu'il peut avoir propofées touchant la caufe qui éleve la colonne de mercure ou d'eau dans le vuide ; & les expériences que Toricelli a faites lc premier fur ce fujet, lui ont acquis une gloire foRde], qu'on ne lui enlevera jamais. La vérité n'appartient pas a celui qui ne fait que la toucher en tatonnant, mais

(1) Lettres de Defcartes (même édition) Tom. VI, page 439.

Sluiten