Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

10

Memoires

Miniftres étoient im crime d'Etat» qui mérifoit lat Baftille. Se plaindre d'une injuftice étoit un crime d'Etat. Etre connu pour avóir un caraclere févere de probité, étoit un crime d'Etat. S'égayer aux dépens d'un favori ou d'une favorite, étoit un crime d'Etat. Déplaire a un Commis étoit un crime d'Etat. N'être pas humble & rempant devant un Lieutenant de Police , étoit un crime d'Etat. Ofer prononcer le mot de Nation dans un écrit quelconque, étoit un crime d'Etat. Enfin foute la morale des gens de bien alloit devenir un crime d'Etat, fi les crimes réels du Gouvernement & fes atroces & ftupides pro/ets contre nos perfonnes, nos biens & notre honneur, n'avoient été portés au comble, & fi tous 'les Francots ne s'étoient réunis pour mettre fin a tant d'in-fultes & d'outrages.

1602, 15 Juin.

Charles de Gontault Dvc de BiRoyf Fair, Maréchal & Amiral de France, Maréchal général des Camps & Armies du Roi, Gouverneur & Lieutenant - Général du Duché de Bourgogne & Brefte , mis a la Baftille le 15 Juin 1602, pour crime de le^e-Majefté.

üOique comblé des faveurs d'Henri IV; il traita avec les ennemis de 1'Etat, (les Efpa•gnols & le Duc de Savoie) qui le flatterent de lui donner en Souveraineté le Duché de Bourgogne & la Franche-Comté pour dot d'une fille

Sluiten