is toegevoegd aan uw favorieten.

Théorie de l'art des jardins.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

346 Appendice. Defcription

quelques joSis arbriffeaux. Cette place efl ornée d'un vafe pofé ft» un piedeftal.

De ce lieu un fentier conduit a une fcene nouvellement exécutée. Un grand & beau gazon eft presque entiérement couronné de buiffonsi au cehtre s'éleve un grouppe admirable de peupliers d'Italie, k 1'ombre desquels on placera un monument confacré k 1'amitié: un fentier tortueux, bordé de forbiers ifolés, s'étend en-deca du gazon, & mene k I'emplacement du temple de 1'amitié. Lorsqu'on s'affeoit dans ce lieu, l'on voit naitre fubitement devant foi, une vafte & fuperbe perfpedive. Elle paffe par deffus de grandes prairies & aboutit au mont de Hohenhorft, que tapiiTe une forêt de hêtres, & qui eft diftant d'environ trois mille pieds. Devant cette forêt, s'élance une tour chinoife, qui diftingue encore d'avantage cette vue. L'emplacement de cette tour eft enclos, k caufe des troupeaux qui paiffent fur les pentes de la hauteur; les environs même de la tour font embellis par des plantations de mélefes, de pins & de fapins, & le bas dela montagne par des rofiers & d'autres arbuftes a fleurs.

On quitte ce fiege placé dans le temple de 1'amitié, pour fe rendre h un amas d'arbres Sc d'arbuftes d'Amérique & d'autres arbres étrangers, qui profperent au mieux ici k 1'abri de la forêt, & par la culture foigneufe du connoiffeur a qui ils appartiennent. Des fentiers ferpentent dans cette plantation. Elle renferme encore un petit vignoble Sc un berceau de hêtres, ombragé par des tilleuls & encadré d'arbriffeaux k fleurs; k gauche une perfpedive traverfant un bocage élevé, fe termine k un village qui appartienta Salzau; & par devant, la vue pénetre entre les efpaces des arbres forêtiers, Sc paffant par deffus le lac de Seelent, va donner fur les forèts fituées en - dela, & fe repofe fur une montagne prés d'un moulin k vent dans la terre de Lammershagen diftante d'un mille (d'Allemagne); ce qui fait un afped des plus beaux.

Au bord fupérieur un chemin tournoie dans un bois & aboutit k une autre plantation d'arbres exotiques. Un banc d'écorce invite k jouir de cette fcène fous des hêtres entourés de houx. On éprouve ici toute I'impreflion enchanterefle que font Ia beauté du feuillage Si des fleurs de ces

arbres,