Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 19)

daas les citations lorfqu'il trouve fon compte a y

faire un changement de cette efpèce. Je me borneraï donc a obferver, que Clotaire I, en donnant a 1'Eglife les revenus dont nous avons parlé, n'exemptoit pas par cette couceffion, les biens eccléliaftiques de Ja vifite des officiers prépofës a la recette du tribut public ; qu'il falloit pour celaune feconde grace qui eft celle-ci: ita ut a3or ullus aut decimator in rebus ecclejix uccedat; qu'enfin un bien-fonds exempt de cette vifite n'étoit pas pour cela exempt du tribut même, ni d'autres charges publiques,finon en vertu d'un autre privilege particulier. r _

Clotaire I. accorda a 1'Eglife des Gaules en general les revenus dont il s'agit, avec le privilege de 1'exemption de la vilite des officiers en queftiou , & accorda. ou plutót confirma Ie dernier privilege aces Eglifes qui 1'avoient mérité du vivant de fes leuls prédécelleurs.

L'Auteur de VEJfai, non content d'avoir fait au rommencement de fon chapitre II, une fortie violente contre le clergé des Gaules du VIme. fiecle , a voulu en faire encore une autre versla fin de ce même chapitre. felon lui, les Evêques alïemblés au concile de Macon de 1'an $85, étoient des hommes plus avides qu'éclairés ( I ) s'ils alTurerent qu'on payoit la Dime avant eux plus univerfelement que de leur tems, ce n'eft fans doute pas felon M. d'O ... paree que la chofe étoit exaétement vraie, mais dit l'Auteur de l'Ejfai ( pag. 15 ) paree que leur interét exigeoit qu'on le crüt ainji. N'eft-ce pas la ce qui s'appelle ealomnier les hommes les plus illuftres par leur fiaiffance , & les plus refpeclables par leurs lumieres & par leurs vertus ? n'eft-ce pas vouloir les faire paffer pour des impofteurs ? & fur quel fondement, fur la foi de quelque Auteur ancien ? Ah ! n'en demandons pas tant a M. d'O ... de peur d'en être traités d'indifcrecs queftioneurs , de .. .

Ne fuffit-il donc pas, que plus de 12 fiecles après la mort de ces grands hommes , un jeune Avocat les ait dépekits comme tels par ce que Jon interét exi-

\ 1'Eüai pag. 14. ^

/

Sluiten