Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

MO DE N E S, 31

la Hollande eft inondée , noirciftoient dans leurs écrits périodiques Guillaume V, 5c fe permettoient toutes fortes d'expreflions pour rendre ce prince méprifable a la nation : leurs entreprifes criminelles ont été couronnées des plus heureux fuccès. Pour toute réponfe aux torrens d'inve£tives dont on a abreuvé le jeune prince , il s'eft contenté de plaindre le fort de Ja république, Sc de lui faire prelfentir fon malheureux fort 3 il n'avoit cene de folliciter la nation de mettre plus d'activité a remonter fa marine Sc d'augmenter fes forces de terre; en effet, il n'y avoit pas d'autre moyen de faire refpe&er fa neutralité par J'Angleterre, 6c jamais la cour de Vienne n'eüt ofé lui enlever fes barrières Sc la forcer a une paix honteufe a laquelle elle vient d'être forcée.

Suite des obfervations.

Avant que l'Angleterre eüt déclaré la guerre aux Hollandois, elle leur avoit offert la neutralité la plus avantageufe : elle leur propofoit de les laiffer jouir tranquillement du cabotage de 1'Europe Sc du commerce de toutes les colonies Francoifes 8c Efpagnoles. Pour prix de ces avantages, l'Angleterre exigeoir des Hollandois qu'ils renon§affent a charger déformais leurs vaiffeaux de munitions navales : on leur paya fcrupuleufement ceux qui avoient été pris par les armateurs Anglois. Cette demande paroiffoit d'autant plus jufte , que fi les négocians Hollandois continuoient k pourvoir la marine de fes ennemis, la Grande-Bretagne auroit

Sluiten