is toegevoegd aan uw favorieten.

Consultation de douze avocats au Parlement de Paris, du premier février 1770, sur l'etat de l'eglise métropolitaine d'Utrecht

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C H )

Elle protefte de „ prendfe déformais pour fa regie „ la tradition des SS. Peres. C'eft fous cette regie „ quelle vtut vivre et être jugée. C'eft elle qui prononce fon abfolution f»." Ainfi parloit cette Eglife célebre, dont la conduite a fervi plufuurs fois de modele. Relpecter toujours le Pape comme chef de 1'Eglife, et prende pour regie 1 anaenne discipline, c'eft donner 1'exemple a tous les fiecles futurs.

Le refus des Bulles pour les Evêches et les Abbayes a été le moycn qu'on a le plus ordinairement employé pour laire adopter les max.mes Ultramontames, pour punir, foit les Souverains, foit ceux de leurs fujets qui s'y étoient oppofés. Clement XI y eut recours en 1718. M. le Régent fit confulter alors ce qu'il y avoit de plus éclairé partni les ThéoJogiens et les Canoniftcs Francois. Leurs décifions furent unanimes. Ce ne peut être que pour le bien de 1 Eglife, que dans les differens fiecles on a attribue au Pape, ou on a (buffert qu'il s'attribuat differens droits. Dés qu'il voudra en ufer d'une mamere contraire au bien de 1'Eglife, dès qu'il refufera de les exercer, il faudra recourir au droit commun a ce qui fe pratiquoit avant la conctsfion iaite au Pape du pnv lepe dont il s'agit.

Les Mémoires des Théologiens et des Canoniftes Francois ont été recueillis en 1768 fous ce titre : Avtsjiux Primes Catholiques , ou Mémoires des Catiomftei cèlebres fur les moyens de fe pourvoir contre les refus tnjufles de la Cour de Rome, Joh pour les MuUes des Prelatures, foit pour les dispenfes des empee hem en s dirimans.

Ces Mémoires fe frmvent ausfi et plus entiers dans le Supplément aux (Euvres de Van-Efpen, public en ïjóij. ^ ' i

Sr. V1Vi",US'