Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Sur les ceuvres de Dieu. 29

Ion la différence des efpeces , mais la principale eft le germe. Chaque germe a deux parties: 1'une iïmple, qui de vient la racine; Pautre écailleufe, qui monte & qui devient la tige & la tète de la plante. Le corps de la plupart des graines eft compofé de deux pieces qu'on appelle lobes, qui font remplis d'une matiere farineufe, & qui fervent de feuilles feminales a la plante. Les moulfes ont la femence la plus fimple : elle confifte uniquement dans le germe , fans pellicule & fans lobes. Pour faire germer les graines, Pair & un certain degré d'humidité & de chaleur font abfolument néceffaires. L'augmentation de la chaleur, & la différence que Pon remarque dans le goüt & dans Podeur, femblent décéler ici une certaine fermentation. Au moyen de cette préparation , la fubftance farineufe des lobes devient propre i nourrir le tendre germe. On fait par des expériences qu'on a faites avec des fucs colorés, que cette fubftance pompe une humidité qui fournit une nourriture convenable avec le fecours de 1'airéc de la chaleur, jufqu'a-ce que la pkmtule ait acquis aifez de confiftance pour profiter des fucs que la racine peut lui procurer. Alors les lobes épuifés fe fechent peu-apeu & tombent d'eux-mèmes au bout de quelques femaines, quand la plante n'a plus befoin de leur fecours. Certaines herbes qui viennent fur les montagnes, font d'une nature toute particuliere. Comme leur durée eft trèscourte, il arriveroit fouvent que la femence n'auroit pas le tems de mürir. Afin donc que 1'efpece ne périife point, le bouton qui contient le germe fe forme au haut de la plante, poulfe des feuilles, tombe & prend racine. Mais lorfque la plantule fort de terre, elle

Sluiten