is toegevoegd aan uw favorieten.

Considérations sur les œuvres de Dieu [...] pour tous les jours de l'année.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Sur les ceuvres de Dieu. au

eet événement. Mais il faut obferver ici que les preifentimens font par leur nature des repréfentations beaucoup plus foibles que ne le font les fenfations. Ainfi on ne fauroit lesbieu diftinguer, tant que les fens & une imagination échaurfée mettent 1'ame dans une violente agitation. Mais dès que 1'ame eft calme, les preffentimens ont plus de clarté; & de-la vient qu'ils ont fur-tout lieu dans le filence de la nuit, dans le fommeil & dans les fonges. Pour lors 1'homme eft quelquefois élevé au-delfus de lui-mème. Le voile qui couvre 1'avenir fe retire de devant lui, fans qu'il fache comment cela fe fait, & il parle des événemens futurs, lorfqu'il eft prefque incapable de voir ce qui fe paffe fous fes yeux.

Une multitude de faits ne permettent guere de douter, que 1'ame n'ait cette faculté de prévoir quelquefois 1'avenir; & il faudroit être bien peu verfé dans la connoiifance de la nature, pour nier une chofe uniquement paree qu'elle paroit extraordinaire, & qu'on ne fauroit Pexpliquer. Ce mouvement fecret & inconnu qui nous avertit quelquefois de ce qui doit nous arriver, exifte réellement dans le fond de notre ame , & 1'hiftoire eft pleine de tant d'exemples de cette nature, qu'il n'eft pas poffible de les nier tous. II y a peu de perfonnes parvenues a 1'age de raifon, qui n'aient eu quelquefois de ces preifentimens. L'ame a la force repréfentative de l'univers relativement a la place qu'elle y occupe; elle a la faculté de fe repréfenter le paffe comme préfent, pourquoi ne pourroit-elle pas fe repréfenter de Ia même maniere 1'avenir, & même les futurs contingens 'i Elle peut employer pour cela des moyens femblables a ceux dont ells O %