Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

üi6 SER M O N

régie leur. conduite que la crainte de hommes.

Et ici nous pourrions vous parler d'abord de ces laches Chrétiens, qui, apres avoir été illuminés, avoir goüté la bonne parole de Dieu, ont abandonné leurs premières ceuyres, £5? ont fait naufrage quant d la foi', des que 1'orage de la perfécution s'eft formé fur leurs têtes, & a 1'égard des quels il n'eft pas douteux que ce qui a fait échouer leur fermeté, c'eft 1'amour du fiecle préfent, la crainte des hommes, Voubli du pouvoir de Dieu. Mais cette conduite, également contraire au bon fens & a 1'amour propre, n'eft: point particuliere au feul crime de XApoftafe: c'eft encore celle que peuvent tenir & que ne tiennent, hélas que trop! plufieurs mêmes d'entre les Chrétiens que la Providence n'appela jamais au martyre. Et plut a Dieu! que dans le détail oü nous allons entrer fur eet article, en vous tracant le portrait de ceux chez qui, même dans les tems de calme oü nous vivons, la crainte des hommes prévaut fi fouvent fur celle de 1'Etre Suprème, plufieurs d'entre nous ne fuffent pas obligés d'avouer qu'ils en font les originaux.

Sluiten