is toegevoegd aan uw favorieten.

Sermons sur divers textes de l'Ecriture Sainte.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fur la foi d'Abraham. 449

liance avec lui; favoir quil auroit une pojlè* rité aujfi nombreufe que les étoiks du CieU £P que le fdble qui efl fur le bord de la mer; qu'il feroit Pere d'une multitude de Nations; Gen. xii. que de lui naïtroit un jour le Meffie, cette femence en la quelle feroient bènites toutes les Nations de la terre; & qu'afin que ces Pro- Gen. xvu. meffes s'accompliffent, il auroit un Fils dans Ip" fa vieilleffe de fa femme ftérile; que ce Fils feroit fon héritier, & que ce feroit avec ce Fils que Dieu êtabliroit fon Alliance perpétuelle pour fa pofléritê après lui. Cette derniere Promeffe, a laquëlle St. Paul fait particulie'rement allulion, Dieu 1'avoit renouvellé au Patriarche, lorfque pour le, confoler du départ d'Ifmaël il lui Gen. xxi. avoit dit: n'aye point de chagrin au fujet de I2" V Enfant; car en Ifaac te fera appelé femence: c'eft-a-dire que ce feroit Ifaac feul qui feroit fon héritier, & qui auroit part a 1'Alliance divine. Mais cette promeffe, ainfi que les précedentes, comment en attendre 1'accompliffement, lorfqu'après qu'Ifma'él fut forti de la maifon d Abraham, Dieu commanda a celui-ci de Sacrifier Ifaac? Quelle confolation, quelle efpérance pouvoit-il lui refter^ Ifaac étant mort? II pouvoit, ala