is toegevoegd aan uw favorieten.

Le nouveau Robinson, pour servir a l'amusement et a l'instruction des enfans.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

aoS Le Nouveau

Plus de doute, on eft maitre du batiment^ le départ pour FEurope eft prochain.

Enivré de joie, il vole, il gliffe le long de Féchelle, fe j£tte au cou de Vendredi qui étoit affis & affoupi. fur un banc de gazon; il le preffe contre fon fein, Farrofe de fes larmes, fans pouyoir articuler une feule parole. Qu'eft-ce donc, cher maitre, dit Vendredi en ouvrant les yeux, & tout effrayé de cet empreffement & de cette fubite effufion de tendrcife? - Ah! Vendredi, ce fut toute la réponfe de Robinfon dans 1'excès de fa joie.

Dieu ait compaffion de la tête de mon pauvre maitre! dit Vendredi,. en lui-même, la conjecturant fubitement dérangée. II faut aller coucher, mon cher maitre, lui dit-il * & il voulut en même tems le prendre par le bras pour le conduire a la grotte. Robinfon, d'un ton qui exprimoit fon ravifferaent, lui dit: Coucher, Vendredi? moi, me coucher, au moment oü le ciel couronne Funique vceu que mon cceur formoit depuis fi long-tems? N'as-tu pas entendu les trois coups de canon? Ignores-tu qu'on s'eft heureufement. emparé du vaiffeau?

Vendredi, informé de ce fuccès, s'en réjouit a la vérité, mais. plus par rapport, a. fon maitre, que relativement a lui-même. La penfée de quitter bientót pour jamais fon pays natal, répandoit de Pamertume fur la, fatisfaétion de paffer avec Robinfon & fon, pere., dans des régions dont il avoit déja vu.