Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

a Intro duction. litique & dans les moeurs des nations Européennes. La première fut occafionnée par les progrès de la puiffance Romaine; la feconde par la deftruction de cette même puiffance. Lorfque l'efprit de conquête conduilit les armées Romainesau dela des Alpes, elles trouverent tous les pays oü elles entroient, habités par des peuples qu'elles appellerent barbares , mais qui étoient indépendants & braves , & qui défendirent leurs anciennes pofleffions avec la valeur la plus opiniatre. Ce fut la fupériorité de la difcipline & non celle du courage, qui donna Pavantage aux Romains. II n'en étoit pas de ces barbares comme des habitants efféminés de 1'Afie, oü une feule bataille décidoit du fort d'un Etat. Les vaincus reprenoient les armes avec une nouvelle audace; & leur bravoure fans difcipline, mais animée par Pamour de la liberté, leur tenoit lieu d'art & d'union. Pendant ces longs & fanglants débats , oü Pon difputoit d'un cöté pour Ia domination, & de 1'autre pour I'indépendance, les différentes contrées de 1'Europe furent fuccefïïvement ra-

Sluiten