Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(29 )

d'être, fi fa découverte étoit véritable j car on ne concoit pas que, tourmenté depuis plufieurs annéesparune acftion dont Ie propre eft de détruire, il puiffe fe conferver en % foumettant tous les jours. Cependant M. Mefmer eft plein de vie. Donc fon fluide, & toutes les propriétés qu'il lui attribue , ne lont que des chimères.

Quoppoferez-vous a ces obfervations, Monfieur?R,en,j'eaft)isfur.& an comme on répond i tout, vous imaginez bjen qu on n'a pas négligé d'y répondre. Maïs qu'a-t-on dit?

En P^mier lieu, qu'il eft faux que nous ayons jamais guéri perfonne; que c'eft Ia Nature qU1 a toujours guéri a cöté de nous & malgre nous ; que parmi les remedes que nous employee, & dont nous ferions bien en peine de déterminer les effets, il en eft beaucoupdedangereux,&prefque aucun qui «t une utihte conftante & réelle ; que ceux qui font dangereux, ne nuifent que paree qu,ls empechentou qrffc interrompent 1'aetion du Magnétifme animal furie corps humam; que ceux qui font utiles, ne fervent que paree qu'ils concourent i cette même

Sluiten