is toegevoegd aan uw favorieten.

L'histoire du regne de l'empereur Charles-Quint.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Charlês-QuIn ï. 97 qu'on propofa , étoient fi déraifonnabies, qu'il étoit impofïible de s'y prêter. La Pole, après avoir employé inutilement Ton zele &c fon habileté a leur perfuader de renoncer a des demandes extravagantes, & d'en fubftituer de plus équitables, voyant enfin qu'il perdoit fon temps a vouloir reconcilier des ennemis fi obftinés, rompit les conférences, &c s'en retourna en Angleterre (a).

Au milieu de ces démêlés de 1'Europe , 1'Allemagne jouiffoit d'une profonde tranquillité; c'étoit-la le moment d'y tenir une diete, ou 1'on pourroit délibérer fur 1'objet le plus important au repos intérieur de 1'Empire. Par le^ traité de Paffau de Tan i y 5 2, on avoit renvoyé k cette affemblée le foin de confirmer & de perfedtionner le plan dont on étoit convenu pour la paix de la religion* Le trouble & la terreur que les hoftilités d'Albert de Brandebourg répandirent en Allemagne, & 1'atten-

(a) Thuan. lil. 15 , p. $23. Mém, de Ribier, torn. 2, p. 613.

Tomt Vh E

*5 5 S-

Affalres' d'Allemagne.