is toegevoegd aan uw favorieten.

Fragmens pour servir à l'histoire des événemens qui se sont passés aux Pays-Bas depuis la fin de 1787 jusqu'en 1789.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 65 )

Elle ne vouloit pas non plus entendre parler des moyens qui euffent pu faciliter un arrangement tel que la médiation des Cours étrangeres, & ne vouloit finir, qu'autant que cela fe pourroit folidement & décemment.

Perfonne ne méconnoïtra cependant, que nous étions bien éloignés de pouvoir fonger alors a des objets qu'on n'avoit pas voulu nous accorder, même a 1'inftant oü nous avions la force en main ; & qu'a 1'époque de la fin de Novembre nous 1'étions également de pouvoir efpérer de finir décemment comme S. M. 1'entendoit.

Dans les circonftances oü fe trouvoit la Monarchie , & abfolument abandonnés , comme nous 1'étions, quoique nous euffions eu dans le principe vingt mille hommes, qui n'avoient prefque pas tiré un coup de fufil ; il re s'agiflbit plus que de finir (i) a tout prix. Je regrette de ne m'être pas

qu'une des premières demandes qu'avoit faitele Comte Cobenzl aux Etats de Limbourg Sc de Luxembourg, étoit de reprendre 1'afte de Confentement 'aux fubfides fixes, qu'ils m'avoient accordé de la meilleure grace du monde peu de mois auparavant, lorfque je le leur avois demandé comme de moi. même, pour mettre dans leur tort les Etats de Brabant, qui venoient de s'expofer a tous les malheurs qu'a entralné leur refus, tandis que d'autres Provinces les öffroient gratuitement. S. M. m'en a témoigné le plus grand contentement, & certainement je n'imaginois pas alors ce qui eft: arrivé enfuite.

" (i) 11'fe crouve dans Ia première édition de ce mémoire,

E