Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Qi6 )

hydrogéne fulfuré employé; dans la fuivante nous Vavons fait palfer bulle a bulle d'un petit flacon de verre a mefure qu'il s'y produifoit. Au commencement on ne voyoit aucun changement dans le volume de gaz, mais il fe formoit un dépot de poudre noiratre fur la furface du mercure , & l'on voyoit naitre une vapeur blanche & des enduits fur les parois du vafe comme dans Ie« expériences précédentes. On s'attendroit naturellement a voir dinrinuer le volume de ces gaz a mefure que ces dépots fe forment; «Sc il eft difficile d'expliquer cette circonftance (*); mais elle n'eft pas particuliere a cette combinaifon; on obferve un phénomene analogue dans la combinaifon du gaz oxygène & du gaz nitreux. En tout cas, eet état ftationaire du volume des gaz mêlés n'a lieu que pour un certain tems: & en continuant de faire palfer du gaz ammoniaque, nous vimes bientöt diminuer le gaz, de forte que Ie verre qui en avoit été rempli n'en contenoit plus que pour | de fa capacité: enfuite il recommencoit a

aug-

(*) On pourroit 1'expiïquer peutère de la maniere fuivante. Le calorique, dégagé de la ponion des gaz qui fe fixe, augmente le volume du gaz reftant, dont par conféquent la quantité ne paroitra pas diminuer a 1'oeil; mais qui en effet aura moin* de denfué qu'il n'avait auparavant.

Sluiten