Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

jio Hiftoire des Revolut. du Gouvernement

Sardiqu.' term en 347 avoit attribué au pape, a lafollicitation d'Ofius,évéque de Cordoue, qui

ce, & quelquefois même des provinces voifinës de moindre confidération. Comme toutes ces diftinétions avoient été 1'ouvrage de 1'ambition, les évéques des trois premiers fiéges s'attribuérent des titres plus diftingés: d'abord ils fe firent appeller exarques, & enfuite patriarches. De même les évéques des métropoles voulurent être appelés métropolitains & archevêques. Mais ces métropolitains ne purent tenir longtemps contre 1'ambition des patriarches. Le patriarche de Rome s'eft aflujetti peu- k peu ceux d'Occident : & l'évêque de Conftantinople ceux d'Orient. Ce dernier étoit fujet lui-même k 1'évêque d'Héraclée, aufli ion<r temps qu'il ne fut qu'évéque de Byzance Mais depuis que Conftantin y eut fondé fa nouvelle Rome» &y eut établi fa réfidence, les évéques de Conftantinople fe foumirent d'abord leur métropolitain, puis en s'élevant continuellement plus haut, ils parvinrent a eclipfer, & jusqu'k mettre dans leur dépendance les patriarches d'Alexandrie, d'Antioche , & le nouveau fiége patriarchal de Jérufalem. A 1'époque dont nous parions dans le texte, le pape n'avoit pas encore fait autant de progrès, que fon rival de Conftantinople. Mais depuis l'établiflement des barbares dans 1'Occident, il acquit rapidement un fi grand pouvoir qu'il devint non feulement le feigneur de tous les évéques d'Occident, mais le despote, comme on le Verra en fon lieu Voyez fur tout cela Sirmond de Julurb. Région. Du Pin de antiq. eceUs. discip. Bingltam ttig. eccles. Liv. 9. ch. 1.

Sluiten