Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

APPARENCES. g7

Lopez.

Cent quatre vingt dix, centquatre-vingt quinze & deux eens. Comptez.

Florival. Compte t'On avec fes amif ?

Lopez.

Votre ferviteur tiès-humble. Si vous voulez vous repofer un inftanc....

Florival. Je crains de vous déraDger. — Vous autres gens agés, vous vous couchez de honne heure. I. o 1 e z s'affèyont (f prenant fa pi}t. Oh! dans une deniie hture d'ici.

Florival, a part. Bon!

Lopez,

Fumez-vous?

Florival, prenant une pip». Je fais tout.

Lopez. Etas vous de l'armée alliée?

Florival. Oui, Monfieur,

Lopez.

Vous allez donc combaitre nos ennemis ? cueiilir des lauriers? Cela doit faire une belle réeolte? — Partez-vous bientót ?

Florival. Trop tót pour mon repos.

Lopez.

Comment donc?

Florival. Ah! mon cher Monfieur, vous ëtes bien heureux!

Lopez. II eft vrai, je lak aflez riche.

C3 Flo.

Sluiten