is toegevoegd aan uw favorieten.

Le politique hollandais.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 180 )

comparu a PafTeaiblée, a communiqué a L. H. P. une re* quête qui lui a été préfentée par tous les Officiers du pavillon & Capitaines de cet Etat qui fe trouvent it la rade du Texel, par laquelle ils fe plaignent, dans les termes les plus forts, de' plufieurs papiers-nou velles & de feuilles périodiques dans lefquels fe trouvent des termes déshonorans & offenfans contre tout le corps de la marine; comme fi, les Officiers de ce corps ne s'acquittoient pas de leur devoir, dans 1'ordre requis'& én conformiié de leur ferment. Ces Officiers déclarent en méme temps, qu'en cas qu'il ne füt pas pris des mefures contre ces libelles diffamatoires, ils fe croiroient dans la néceffité abfolue d'abandonner lecommandement a d'autres. S. A. S. le Prince Stadhouder a déclaré „ a cette occafion, qu'il devoit convenir de 1'équité desdites plaintes, comme fachant par expérience combien il eft fenfible, après avoir fait tout ce que le devoir exige, d'être resdu fufpeét auprès de fa nation , & a en conféquence très-fortement appuyé le contenu de la requête, &démontré la néccffité d'étabür enfin les ordres nécefl'aires contre les forties infultantes & les pafquinades qui paroiffent journellemenr."

Voici la teneur de cette requête.

A. S. A. S. Mgr. le Prince d'Orange & de Naffau , Stadhouder-Pléréditaire, Capitaine & Amiral-Général des Provinces-Unies dis Pais-Uns &c. &c. &c,

,, Donnent refpectueufement a connaitre les fouffignés Officiers de paviilon & Capitaines au fervice de ces Provinces, qu'ils ont dü reffentir pendant toute cette campagne, non-feulement que tout le corps des Officiers de Ia marine s été infulté, d'une maniere flétriffante & injurieufe dans plufieurs papiers nouvelles & feuilles périodiques ou hebdomadaires; mais encore que plufieurs Ecrivains fe font permis d'aecufer la conduite de diverfes perfonnes des plus notables de leur corps, favoir Mts. le Vice-Amiral Hartfink, les Contre-Amiraux Rietvelt &.van Kruynen, & le Capitaine Story: Que les mêmes Ecrivains s'étaient permis 1'an. née pafiêe de blamer & condamner le Contre-Amiral Zout. man, lequel a donné depuis des marqués fi éclatantes de fon courage & de fa conduite. Ces mêmes auteurs de feuilles ont chercbé a rendre fufpeétes de faufleté les déclara. tions desdits Officiers, fans qu'il ait été pris, malgré Patter». te légitime de -ces derniers, aucune mefuie contre ces li-

belle»