Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( )

ordres rëligieux font des objets fpirituels , puifqu'il les oppofe au temporel, & qu'il vent qu'on les diftingue, qu'on les fépare avec exactitude de tout ce qui concerne la partie du temporel. Cependant il ftatue , décide , ordonne fur tous ces objets indifféremment. II s'attribue donc par confëquent la fuprématie dans 1'ordre de la religion comme dans celui de la fociété civile ; il s'arrogele doublé pouvoir, Ie'pouvoir fpirituel & le pouvoir temporel: Vingtième Nullité.

Quant a la furveillance fur les ordres religieux que 1'empereur accorde aux évêques , ils 1'ont déja pour ce qui eft du dehors; les religieux hors de leurs clokres font jufticiables des évêques, en cas de fcandale; mais, s'il s'agit du gouvernement & de la difcipline inférieure des ordres religieux , ils font exempts de la jurifdicrion des évêques, par conceiiion de 1'églife. L'empereur ne^peut donc pas les foumertre aux évêques fur ce point : vingt-unihne Nullité.

X X V.

» La furveillance des évêques s'étenJ> dra fur les congrégations mêmes,&

B

Sluiten