is toegevoegd aan uw favorieten.

L'Amérique délivrée, esquisse d'un poëme sur l'indépendance.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 85 )

Oü l'équité des Dieux veut enfin le punk Des bombies forfaits qu'il commet fans frémir. (1) Entte 1'Ems & TEfcaut, (2) fur des rives flcuries, De Neptune & d'Eole également chéries, Affife fur un tróne éclatant, refpecté, Sur fept Peuples heureux regnait la Liberté. (3)

L'in-

(1) Tous les faits dépofent contre la tirannie des Anglais Que chaque Nation fe rappele les trames fëcrettes, les menées lourdes, les négociations intéreffées, les démarches hardies & la motif desguerresde la Grande Bretagne. Ellesne verront toutes dans fa conduite que rufe, finejfe, artifice, orgueil fans hornes, cupidité fans frein Jollicitudes voraces, perfidie dans les procédés, prétextes vains ou faux, infratïion des traités les plus folemnels , violation des loix les plus facrées, mépris envers toutes les Puiffances, infultes a tous les Pavillons. Influenee du Despotisme de 1'Angleterre fur les deux mondes, pag. 98, 99. &c.

(2) Telles font les bornes de la République des Pays-BasUuis, du Nord au Midi.

(3) Les Sept Provinces qui forment aujourd'hui la République confédérée des Pays-Bas- ünis, ou du moins la plus grande partie de ces Provinces, fut connue dans les tems les plus reculés. Unetrèspetite contrée de ce pays était appeléa Batavie, & fes habitans eurent le nom de Bataves. C'était une Ifle oü les Batten, qui faifaient partie des Katten ou Cattes, déchirés par les horreurs d'une guerre civile, quittant en foule Heffe leur patrie, vin-

F 3 rent