Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 33 )

i> ils fe voyent reduits, a notre txèsa h grand regret, les affurant que de notre » part ils troüveront toute bonne vo» lonté & affèéHon d'exécuter entière» ment ce qui aura été avifé & réfolu -v auxdits états, a ce qu'un chacun en » fon endroit puiffe recevoir ét fentir >> les fruits qu'on peut & doit attendre, « & efpérer de 1'iffue d'une telle & li « noble affemblée.

» Donné a Paris, le fixième jour du » mois d'aoüt 1576. Signé, Henri; » & plus bas, Neuf vil le. »

Dans la dernière année de la minorité de Louis ,XIV, la nobleffe, mécontente de voir fes droits & fes priviléges prefque abolis, & voulant y remédier, s'alfembla fous f autorité dü duc d'Or-^ léans, lieutenant-général du royaume. Ce fecond ordre envoya plufiéurs députés vers le clergé, qui étoit ailemblé aux Auguftins, pour demander la coiivocation des états-généraux. « Ce fera

C

'Lés "'tais'■■généraux'convoqués •wtdaht In muorui de Louis XIV.

Sluiten