Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

CORRESPONDANCE. 3?

Vous fentirez par-la que je commence a radoter. Venez donc viterou je ne ferai plus au logis. Sur ce &c.

Il faut que les mauvais cbemins ayent retardé 1'arrivée des poftes; il n'y a ni pirates ni capres fur terre ferme entre nous & Paris, de forte que 1'interruption de notre correfpondance ne peuts'attribuer qu'a la debacle des rivières & a la crue des eaux qui ont gaté les routes. Votre lettre également doit avoir été trois femaines en chemin; elle n'en a pas été moins bien recue, les belles Dames gagnent a fe faire attendre. A Pè? gard de ma fan té vous devez préfumer naturelle, ment que parvenu a foixante huit ans, je me reffens des infirmités de lage. Tantót la goutte». tantót la feiatique, tantót quelque fièvre éphémère s'amufent aux dépens de mon exiftence & me préparent a quitter fétüi ufé de mon ame. IV femble que la nature veuille nous dégoüter de la vie par le moyen des inGrmités dont elle nous aecable fur Ia fin de nos jours. C'eft le cas de dire avec 1'Empereur Marc-Aurèle, qu'on fe réfigne fcns murmurer a tout ce que les lois é'ternelles de la nature nous condamnent a fouiFtir.

Mais quittons un fujet fi grave pour des objets plus amufans. II fe peut que Barbebleue vous ait.

B 7

Sluiten