is toegevoegd aan je favorieten.

La religion considérée comme l'unique base du bonheur et de la véritable philosophie.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

8f> Rèflexions„ de fottife & de folie dans ce vain fön> „ hait : Je voudroh que mes a&ions & mes: „ ouvrages devinjfnt le fujet de Vétoum,, ment de iadtfiiration de tous les hom-' „ mes! Non, il n'exifte dans la nature ,, que les ceuvres du Créateur que 1'on „ puiffe admirer fans les comprendre. „ Quelle jufte propoFiion entre les ouvra-

ges de Dieu, les productions de I'hon> „ me & celles des animaux! II m'eft im» ,, poflible d'y réfléchir & de les mettre en „ parallele fans reconnoitre diftinftement „ les différences infinies produites par ces ,, principes : Sageffe étemelle & fupré„ me qui a tout créé; matiere animée d'une ,, ame immortelle, matiere feulement ,, organifée. Voila ce que démontrent évi„ demment les habitations du caftor rap- . „ prochée du Panthéon, de St. Pierre de „ Rome, de la colonade du Louvre, & „ tous les chefs-d'ceuvres de 1'art humain

comparés a la création.. Pourquoi Dieu., ,,, qui peut tout varier a 1'infini, a-t-il ,, voulu cependant qu'il y eut des rap„ ports fi frappants & quelquefois des „ reffemblances fi exaétes entre 1'organi,, fation de l'homme & celle des brutes , & „ même que ces rapports fe trouvaffent en-

core entre les plantes & les animaux; car „ les botaniftes en découvrent de très-feny, fiblesjufques dans la maniere finguliere „ dont certains végétaux fe reprodui-

fent? C'eft afin de prouver a l'homme ^ qu'il exifte en lui un principe qui ue