is toegevoegd aan uw favorieten.

Nouvelle traduction de Roland l'amoureux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

tl% R O t A N D

proque leur faifoient uue deftinée des plus heureufes, lorfque les jaloufes défiances de Rentig interrompirent le cours d'une fi parfaite intelhgence en me confinant dans ma prifon. Le devoir & 1'inclination obligèrent Filatée ï s'y renfermer avec moi. Oriftal fut fi fenfible a cette dure féparation, qu'il tenta jufqu'd 1'impoffible pour fe rejoindre ï 1'objet de fon amour. 11 partit une nuit en fecret, & prit le chemin de la tour qui renfetmoit Filatée, dans le delTein dé s'y introduire en corrompant quelqu'un des gardes par quelque ingénieux artifice. 11 n'en étoit pas loin, lorfqu'en paiTant fur le bord d'un étang, il y rencontra une bonne vieille qui cherchoit en pleurant quelque chofe dans 1'eau, & qui paroiffoit atteinte d'une vive douleur. Oriftal hu en demanda le fujet. Hélas, feigneur, répondit elle, je portois dans un paquet ce que j'avois de plus précieux; je me fuis arrêtée fur le bord de 1'étang pourm'y repofer, & mon paquet malheureufement eft tombé dans 1'eau. J'ai beau le chercher, je ne le trouve pas.

Le chevalier fut touché du chagrin que cette bonne femme marquoit de la perte de fon paquet. Je compatis, lui dit-il, i votre perte, & je veux vous aider a chercher ce que vous avez perdu. En mème tems il defcendit de cheval, & entra dans 1'eau efteótivement pour y chercher le pa-