is toegevoegd aan uw favorieten.

Oeuvres.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Religieuse. $7 brülé comme hérérique (i). Le pauvre Servet fut traité dans la ville protestante de Genève , de la même manière qu'il eut pu 1'èrre dans i'mquisition romaine; on lui confisqua tous ses biens et une somme considérable dargent 5 on 1'enferma dan. un cachot ou il fut en proie a la vermine, et l'on finit oar le faire penr sur un bücher.

Pour faire connoitre 1'esprit qui animoit Calvm , je vais rapporter les plaintes que Castahon faisoit contre Kii au sujet des traitemens qu'il avoit essuyés, de sa. part. II dit en parlant a Calvin : « Dans un libellc „ écrit en francois, vous m'appellez un blasphéma» teur, un calomniateur, un méchant, un chien » aboyant, un ignorant, une béte, un impudent, un » imposteur, un corrupteur impur de 1'écriture sainte, » un homme qui se moque de Dieu , un contempteur » de toute religion, un insolent, un chien impur, » un impie, un libertin , un esprit dépravé , un vaga« bond , un fripon, Sec ».

Nous ne devons point être surpris qu'un homme d'un caractère aussi emporté que Calvin ', ait pu enseigner que Dieu prédestinoit un grand nombre de ses créatures a la damnation éternelle. Une paveiile opï* nion me paro'it devoir naturellement découlcr de la

(,) Ouelques i«.r. avant le jugement .le Servet, Calvin écrivo.r S un •mi qu'il espéroit que sa senteuce noit ai» moins i la mort (MftM fora capitalem). Thêodttre de Beze écrivit un traité pour prouver Ia 'é^itimité dt punir les hérétiques. Pief™ Dumpulin , fcraeux theo.or;.en protestant et pasteur de 1'église réfor.née de Paus , pubha en' l6<8 u* Le intimi* ****** de VAr,niü~, dans' lequel .1 *>..« les rjmontrans des hérétiques , des sec.ai.es , de* uovateur^, des mostras, des scélérats, des blasphéniatèurs, des fnsöle'ns, etc. ^ue quiconque ne croit pas en Jèsus-CiiiKt n'est point enfant ( e p «t par conséquent n'a aucuu droit a la possession des Waas tcnipoie.a , quand même il posséderoit d'ailleurs toutes.les rertus aoc.aje*. \o-jea Brandt, hist. de ia réform.

F 4 *£